Le rôle des groupes interparlementaires d’amitié

Convaincue de l’importance de la diplomatie parlementaire la Sénatrice Dominique GILLOT a souhaité s’impliquer dans différents groupes interparlementaires d’amitiés.

Elle est membre du groupe Asie Centrale, Canada, Québec, Europe du Nord, Japon et Maroc.

Disposant d’une expérience des relations diplomatiques, les parlementaires lui ont confié leur confiance pour la responsabilité de Secrétaire du groupe Japon, de Vice-présidente du groupe Québec et de Président délégué pour l’Ouzbékistan dans le cadre du groupe d’amitié Asie Centrale.

Après une première rencontre avec l’Ambassadeur Ouzbek en France, la Sénatrice souhaite notamment

travailler au développement de la diplomatie universitaire entre la France et l’Ouzbékistan.

Focus : le rôle des groupes interparlementaires d’amitié

Missions à l’étranger et rapports d’information des groupes interparlementaires d’amitié

Les missions effectuées par les groupes interparlementaires d’amitié permettent de mieux connaître la situation concrète des pays visités, mais aussi, le cas échéant, de favoriser le rayonnement de notre pays, notamment en matière économique, commerciale et culturelle. Ces groupes sont aussi un bon support pour l’établissement de projets de coopération décentralisée et facilitent les contacts entre les sénateurs et les Français établis hors de France.

Depuis 1995, les groupes interparlementaires d’amitié ont la possibilité de publier leurs rapports, dont la plupart sont accessibles en texte intégral sur le site internet du Sénat.

Les colloques économiques des groupes interparlementaires d’amitié

En outre, parallèlement aux missions traditionnelles des groupes interparlementaires d’amitié se développent de nouveaux types d’opérations qui doivent permettre de donner toute sa place à l’activité économique dans leur réflexion.

Ces manifestations très concrètes visent à mieux faire connaître les pays concernés et en particulier les potentialités que représentent leurs marchés pour les entreprises françaises. Elles accueillent un public nombreux composé de parlementaires, de responsables de collectivités locales, de dirigeants politiques étrangers, de chefs d’entreprises…Ces colloques doivent ainsi permettre que des contacts fructueux se nouent entre acteurs de l’exportation française et responsables étrangers.

Le développement d’une « capacité d’expertise » des groupes interparlementaires d’amitié

De la même façon, les groupes interparlementaires d’amitié multiplient, avec l’assistance de la Direction des Relations internationales, les partenariats afin d’accroître l’expertise du Sénat en matière internationale

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s