Organisation d’une réunion au Ministère des Affaires Étrangères concernant l’accueil d’étudiants syriens en France

48_RUE_DE_JAVEL_blockLa sénatrice Dominique GILLOT a été interpellée par l’association « Démocratie et entraide en Syrie » sur les difficultés d’accueil d’étudiants syriens en France.

Depuis le début de la crise syrienne, la France accompagne le peuple syrien dans son combat pour une Syrie libre et démocratique, unitaire et stable, respectueuse de tous ses citoyens garantissant les libertés et les droits des minorités.

La France a reconnu le 13 novembre 2012 la Coalition nationale syrienne comme le seul représentant légitime du peuple syrien. Elle soutient les efforts des Nations Unies pour la mise en place d’une transition politique.

La situation de violence qui prévaut en Syrie a conduit le Président de la République à annoncer le 2 mars 2012 la fermeture de l’ambassade de France en Syrie. Cette fermeture est devenue effective le 6 mars.

Aujourd’hui, la situation humanitaire est préoccupante. Les accords de coopération bilatéraux avec la France ont été suspendus, compromettant encore plus l’avenir de son peuple et notamment de sa jeunesse. Les étudiants syriens sont dans une impasse, ils ne peuvent plus continuer à apprendre, à se former et à étudier normalement. Un tiers des étudiants a ainsi été obligé de suspendre ses études universitaires

Dès lors, comment reconstruire la Syrie si sa jeunesse reste en dehors des processus d’apprentissage ? La question de la transmission du savoir est centrale pour rebâtir le pays.

Pour ce faire, Dominique GILLOT a organisé une réunion au Ministère des Affaires Etrangères avec les acteurs clefs du dossier. L’objectif est de relancer le projet d’accueil d’étudiants syriens en France – actuellement en souffrance. Etaient présents à cette réunion :

La Conférence des Présidents d’Universités, le CNOUS, la région Ile-de-France, la direction de la coopération culturelle universitaire du Ministère, les associations « Démocratie et Entraide en Syrie » et « les petits débrouillards », des élus locaux ayant déjà mis en place un programme d’accueil et l’Ambassadeur pour la Syrie.

Cette première table ronde a permis aux différents acteurs d’échanger sur le dossier et d’esquisser les bases d’un nouveau projet. D’autres réunions seront prochainement organisées pour faire vivre ce projet indispensable à l’avenir de la Syrie et de son peuple.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s