Dominique GILLOT : présidente du jury de la finale française « Ma thèse en 180 secondes »

CGmMdljXIAA284k Le CNRS et la Conférence des Présidents d’Universités (CPU) ont organisé dans toute la France la seconde édition du concours « Ma thèse en 180 secondes ».

Faire comprendre des années de recherche en trois minutes et au plus grand nombre, tel est le défi qu’ont lancé les deux organismes aux jeunes doctorants avec ce concours.

Il s’agit aussi d’un coup de projecteur sur les jeunes chercheurs, pour favoriser la médiation scientifique et faire exemple du dynamisme de la recherche française.

Sollicitée par les deux organismes, Dominique GILLOT a immédiatement accepté de présider le jury de la finale française « Ma thèse en 180 seconde ». Présidente du Conseil National de la Culture Scientifique, Technique et Industrielle ; membre de la Commission culture, éducation et communication du Sénat ; membre du Conseil National de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche (CNESER) ; la Sénatrice attache une importance particulière à la médiation scientifique et aux actions visant à développer l’intérêt du grand public pour la recherche et l’enseignement supérieur.

url

Ce concours s’inscrit dans cet objectif d’une recherche démocratisée et participative puisqu’il permet aux doctorants de présenter leur sujet de recherche, en français et en termes simples, à un auditoire profane et diversifié. Le tout avec l’appui d’une seule « diapositive » !

« Ma thèse en 180 secondes », c’est aussi une vitrine internationale de la recherche et de la francophonie puisqu’il est inspiré du concours Three minute theses conçu à l’Université du Quennsland. Le concept a été repris en 2012 au Québec qui a souhaité étendre le projet à l’ensemble des pays francophones.

C’est lors de la final française à Nancy le 4 juin dernier, que le jury présidé par Dominique GILLOT a désigné les trois finalistes français qui iront porter les couleurs de la recherche française à la final internationale « Ma thèse en 180 secondes » à Paris, le 1er octobre prochain

Lors de cette finale nationale, 27 doctorants issus de tous les regroupements universitaires français se sont retrouvés afin d’exposer leur thèse en 3 minutes.

Plus de 850 personnes avaient fait le déplacement pour encourager les jeunes chercheurs et applaudir les trois lauréats français de l’édition 2015 :

  • CGmWfGZWQAAVzrRAlexandre Artaud, finaliste du regroupement Université Grenoble Alpes qui a reçu le Premier prix du jury pour la présentation de sa thèse « Spectroscopie tunnel à très basse température de graphène sur rhénium supraconducteur »
  • Rachida Brahim, finaliste du regroupement Aix-Marseille université, deuxième prix du jury qui accès à la finale internationale grâce à sa thèse sur les « Crimes racistes et racialisation. Processus de différenciation et d’universalisation des groupes ethniquement minorés dans la France contemporaine, 1971 – 2003 »
  • Grégory Pacini, représentation du regroupement Sorbonne Paris Cité a obtenu le troisième prix avec sa thèse sur le « Rôle d’EHD4 dans la régulation du facteur de restriction du VIH-1 : BST2 »

Vous pouvez retrouver par ce lien les vidéos des trois lauréats français, que Dominique GILLOT ira encourager 1er Octobre prochain lors de la finale internationale.

http://mt180.fr/et-les-trois-finalistes-francais-sont

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s