Présentation de la Candidature de Paris 2024 aux acteurs du Handicap

Dominique GILLOT recevait au Sénat ce 10 avril dernier, le comité de candidature de Paris 2024, le Comité Paralympique et Sportif Français et les acteurs du handicap au cours d’une soirée visant à rappeler l’ambition du projet en termes d’inclusion.

Les fédérations, associations, délégations ministérielles, médias, comités sportifs départementaux et régionaux avaient répondu présents. Au total, plus de 200 personnes étaient réunies autour des athlètes qui portent la candidature : Marie-Amélie Le Fur, triple championne paralympique et co-présidente du comité des athlètes Paris 2024, Michael Jeremiasz, porte-drapeau de la France aux Jeux Paralympiques de Rio et Ryadh Sallem, champion paralympique

Bernard Lapasset, coprésident de Paris 2024 : « Nous voulons que les Jeux soient un accélérateur de changement et que notre société devienne plus inclusive à travers le sport. Athlètes et para-athlètes parlent une langue universelle qui est celle du sport. Avec Paris 2024 nous voulons ouvrir un nouveau chapitre qui puisse changer le quotidien de toutes les personnes en situation de handicap et répondre à l’engagement de tous les acteurs mobilisés sur ce terrain ».

Lire la suite

Voyage d’étude à Bruxelles – Préparation du rapport sur l’Intelligence Artificielle

Les 8 et 9 février dernier, Dominique GILLOT, accompagnée par le Député Claude DE GANAY, s’est rendue à Bruxelles pour rencontrer les chercheurs et les experts de la Commission européenne sur les questions d’Intelligence Artificielle (IA). Ce déplacement intervient dans le cadre de la préparation de son rapport sur l’Intelligence Artificielle commandé par l’Office Parlementaire d’Évaluation des Choix Scientifiques et Technologiques, structure du Parlement français.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Leur étude s’articule autour de deux grands axes:

– L’état de la recherche en intelligence artificielle et en technologies informatiques ainsi que les relations entre recherche publique et recherche privée à ce sujet ;

– Les opportunités et les risques que représente l’accélération de ces techniques, ainsi que les enjeux éthiques, juridiques, politiques, éducatifs et économiques de l’intelligence artificielle.

Lire la suite

Projet de loi Égalité & Citoyenneté

Le 6 mars 2015, un peu moins de deux mois après les attentats de janvier 2015, le premier ministre a réuni un comité interministériel à l’égalité et à la citoyenneté (CIEC) dans le but de réaffirmer les valeurs de la République et de faire en sorte que celles-ci s’incarnent dans le quotidien de tous les Français.

Soixante mesures ont ainsi été déployées – « La République en actes » – autour de l’expérimentation concrète de la citoyenneté, de la lutte contre les inégalités et les discriminations, et de l’incarnation de la promesse républicaine dans le quotidien des Français, notamment de ceux qui vivent dans les territoires les plus fragiles de la République. Un deuxième CIEC réuni aux Mureaux le 26 octobre 2015 a permis d’établir un premier bilan du déploiement de ces soixante mesures. Le présent projet de loi propose une mise en œuvre ou une prolongation de certaines d’entre elles par voie législative.

Le texte comprend 3 titres.

Lire la suite

Discours de Dominique GILLOT pour les 10 ans de l’IHEST

L’IHEST a souhaité placer les dix ans sous le signe du progrès, l’utopie et la reconstruction – progrès et utopie devant éclairer la reconstruction permanente qui caractérise le rapport science-société – et posé deux questions : quelle reconstruction pour le progrès ? Quelle capacité à partager les utopies pour mettre les sciences en société ?
Tels sont les grands sujets qui ont orienté les travaux du symposium organisé a l’occasion du 10ème anniversaire de l’IHEST en juin 2016, le progrès et l’utopie devant aider à éclairer cette reconstruction permanente qui caractérise le rapport science-société.

 

Forum national de la Culture Scientifique et Technique Industrielle

Le 5 juillet dernier avait lieu à Nantes le Forum national de la Culture Scientifique et Technique Industrielle dont Dominique GILLOT est la Présidente.

Le thème du Forum:
Public, territoires, médiation: quelle ambition pour la CSTI?

Programme réunissant les responsables et délégués territoriaux en vue de contribuer à la définition de la Stratégie nationale de CSTI qui sera intégrée dans le livre blanc de l’Enseignement Supérieur et la Recherche qui est en préparation pour l’automne.

En 2016, au XXIe siècle, la culture scientifique, technique et industrielle est facteur de transformation sociale.
La culture scientifique est confrontée à un double mouvement: celui d’un public de plus en plus averti, de mieux en mieux formé et celui d’enjeux sociétaux liés à la dépendance à la science et aux technologies.
La culture scientifique doit faire œuvre citoyenne et démocratique pour que le plus grand nombre se familiarise avec la démarche scientifique, échappe aux idées reçues, aux slogans, aux croyances…!

Lire la suite

La mise en accessibilité des logiciels deviendra obligatoire en 2019

cropped-unnamed.jpgDans le cadre du projet de loi Travail, le Sénat a adopté un amendement imposant aux éditeurs de logiciels de prévoir d’ici trois ans la mise en accessibilité de leurs (nouvelles) solutions aux personnes handicapées. Les employeurs devraient de leur côté rendre systématiquement possible le recours au télétravail, ce qui semble tout simplement impossible…

« Adoptons cet amendement, le gouvernement nous dira en séance ce qui est possible ou pas », avait proposé en commission le sénateur Jean-Louis Tourenne (PS).

Lire la suite

Projet de loi Travail: des avancées pour l’accès et le maintien dans l’emploi des personnes en situation de handicap

ordoaccesDominique GILLOT – Présidente du CNCPH, Sénatrice du Val d’Oise –  et le groupe socialiste du Sénat se réjouissent de l’adoption en séance publique de 8 amendements qui traduisent dans la loi l’attention aux droits des personnes avec handicap.

Ces amendements permettront non seulement un meilleur accompagnement des parcours des personnes, mais aussi une sécurisation de leur qualité de vie au travail.

Ainsi, l’aidant prenant en charge une personne handicapée pourra refuser de travailler la nuit, le parent disposera à présent de 2 jours de congé supplémentaire lors de l’annonce d’un handicap chez son enfant et pourra majorer, dans le cadre de la négociation collective, la durée de son congé sans que cela ne constitue une faute ou un motif de licenciement.

Lire la suite